Méditation

Ça fait quelques temps que je ne suis pas revenue par ici, expliquer mes ressentis, mes découvertes ou simplement vous dire comment je vais. C’est donc poussée par les énergies de Mabon (fête païenne), j’avais envie de vous parler de ma récente habitude: la méditation.

C’est donc après avoir lu le livre je Jonathan Lehmann, Le journal intime d’un touriste du bonheur, que j’ai eu envie de tester la méditation. J’en avais déjà fait lors de ma retraite, et je sais que ça m’avait fait du bien, néanmoins, je n’avais jamais pris le temps de comprendre le pourquoi du comment. Dans son bouquin, Jonathan explique clairement les phases par lesquelles on passe en méditant. Les lires m’a fait comprendre, qu’il s’agissait essentiellement d’un entraînement de l’esprit. Avant, j’étais persuadée qu’il s’agissait simplement d’une relaxation. Mais en fait pas du tout, la relaxation est une infime partie de la pratique. En effet, le but est clairement d’obliger son esprit à se focaliser sur le moment présent. Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est vraiment pas évidement.

Pour m’aider, j’ai téléchargé l’application Headspace (ceci n’est pas un post sponsorisé, je précise). En effet, après avoir lu plusieurs reviews, c’est celle qui me correspondait le mieux. Et après les 10 séances, je me suis empressée d’acheter l’abonnement à l’année (avec une réduction ça m’a coûté 50€ pour l’année)

Pour tenir mon engagement, j’ai préféré méditer au matin. En effet, vu mes obligations familiales et professionnelles, je me lève chaque jour assez tôt pour avoir le temps de lire, de boire mon café et déjeuner. Une séance de méditation prend 10 min. Il m’a donc semblé opportun de le faire le matin.

Je dois avouer que depuis, des changements ont commencé à s’opérer en moi. Le premier et le plus significatif reste la maîtrise de mes émotions. Je suis quelqu’un d’assez entier et spontané, ce qui peut parfois être compliqué à vivre en société. C’est quelque chose qui était assez difficile pour moi d’admettre et honnêtement je ne savais pas comment travailler dessus. Et bien même si l’objectif premier de méditer n’était pas celui là pour moi, il a agit assez rapidement sur ce point. Après quelques séances, j’arrivais à me maîtriser et à réfléchir au lieu de m’emporter directement. Même si ça reste difficile, j’y arrive maintenant de mieux en mieux.

Un autre changement est la manière de voir les choses. Quand on est focalisé dans sa vie de tout les jours, on apprend à tout anticiper. On prévoit absolument tout de peur de louper quelque chose d’important. La méditation m’aide aujourd’hui à prendre des poses dans ma journée, à me rendre compte de l’endroit où je suis, de la boisson que je suis en train de boire ou même de l’excellent capuccino que j’ai à côté de moi.

Vivre l’instant présent.

Un concept que je ne comprenais absolument pas. En effet, on en parle beaucoup sans jamais vraiment le ressentir. Aujourd’hui, je me rend compte comment je me faisait envahir par le stress parce que j’anticipais tout un tas de situations, ce qui forcément était pénible. J’ai pris conscience que tant que ces évènements n’étaient pas arrivés, ça ne servait à rien de tourner en boucle dessus et surtout que ça m’empêchais de profiter pleinement de ce que j’étais en train de vivre sur l’instant. Depuis, je sens que ça fonctionne pour moi. ça m’aide. Lentement mais sûrement. Et qui sait, peut-être qu’un jour j’atteindrai le nirvana?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s