Comment j’ai évité le Burn-Out

Travaillant dans les ressources humaines, Le mot « Burn-out » est souvent utilisé à toutes les sauces. Bien que je trouve que parfois le diagnostic est établit beaucoup trop rapidement, ça ne veut pas dire que ce mal-être n’existe pas, au contraire. L’année passée, j’ai moi-même fait les frais de ce début de fléau. Je me suis sentie exténuée, très triste, démotivée, noyée dans une pile de choses à faire. Cet état à duré un moment (plusieurs mois) et le travail ne cessait de s’amplifier. ça devenait un cercle vicieux et j’avais vraiment du mal à voir le bout.

Vu mon caractère très fort, je n’ai cessé de chercher des solutions pour éviter de ressentir ce mal-être qui me rongeait. Aujourd’hui, avec le recul, je sais que j’ai évité de justesse le burn-out et je n’en suis pas mécontente.

J’ai procédé par étapes. Ici je vais évoquer ce qui a fonctionné pour moi, ce n’est évidement pas la vérité absolue et probablement que ces méthodes ne fonctionneront pas pour d’autres mais ça vaut peut-être le coup d’essayer.

Tout d’abord, je me suis « analysée ». Qu’est-ce que je ressens? Comment je me sens? Dans mon cas, le mot « débordée » ne cessait de revenir. J’avais l’impression d’être dans un océan sans possibilité de m’accrocher à quoi que ce soit et de nager depuis des heures. C’est une image mais c’est celle qui décrit le mieux mon état d’esprit du moment. J’ai donc réfléchit à pourquoi, pourquoi je me sentais débordée? (la méthode des 5 pourquoi?)

Ce que j’en ai sorti est que chaque journée était très difficile à planifier pour moi car à la fin de celle-ci, j’avais effectué un certain nombre de tâches sauf celles que je devais absolument traiter. De là naissait le sentiment d’être nulle car je n’avais pas fait ce qu’il fallait, je me sentais aussi exténuée car au final j’avais vraiment beaucoup travaillé mais pas sur les bonnes choses. Partant de ce raisonnement, j’ai cherché une méthode d’organisation. Elle devait être adaptable car mon domaine est spécifique, elle devait être motivante sinon, je ne l’aurais pas poursuivie longtemps.

C’est là qu’entre en jeu le bullet journal. J’ai toujours beaucoup aimé la papeterie. Et comme beaucoup je suppose, je n’étais pas passée à côté de cette nouvelle mode. Mais en étudiant un peu plus la méthode basique (celle de Ryder Carroll ) il s’avère qu’elle était particulièrement adaptée à mes besoins. Il s’agissait d’arrêter d’avoir des post-it partout (qui me donnaient le sentiment d’avoir une montagne de choses à faire) et de tout concentrer dans un carnet que j’aurai constamment sur moi. En appliquant la méthode basique du Bullet journal, c’est à dire celle sans les petits dessins, j’ai pu organiser mes tâches, les prioriser et par la même occasion organiser mes pensées. J’utilise un carnet depuis décembre maintenant et c’est une des actions les plus bénéfiques que j’ai pu entreprendre. D’ailleurs je recommande le livre de Ryder Carroll, elle m’a aidé à aller plus loin.

Un autre de mes sentiments que le Bullet journal à pratiquement effacé est le manque d’équilibre vie privée/ vie professionnelle. Pour des raisons évidentes, il a fallut que je travaille sur ce point assez rapidement. Là encore, je remercie le Bullet journal. En associant dans un seul et même carnet mes deux vies, je me suis permise d’octroyer du temps à l’une et l’autre et a identifier les meilleurs moments pour faire les choses. Cette méthode d’organisation et le fait d’avoir un planning équilibré sous les yeux m’a également rassuré sur le temps que je consacrais à ma famille.

Autre méthode qui a fonctionné pour moi, et là vous allez me traiter de folle, c’est de me tirer le tarot de Marseille. Comme vous le savez, je suis une adapte d’ésotérisme mais j’avais également déjà fait un post sur comment le tarot m’avait aidé et m’aide encore à avancer sur mon développement personnel. En effet, je n’utilise pas le tarot pour lire l’avenir mais plutôt pour réfléchir sur moi. Il a fallu que je me regarde en face: je me plaignais énormément. Au lieu de voir le positif autour de moi, je préférais voir tout ce qui n’allait pas. Le tarot a mis des pistes dans ma tête pour m’aider à trouver des solutions. L’un d’elle était de relativiser. J’ai donc décider de consigner dans mon Bullet journal des pensées plus personnelles et de créer une « collection » gratitudes » qui m’oblige à me rendre compte des aspects positifs qui sont là mais que j’ignore parfois. Le tarot m’a également une autre manière de voir les choses. Qu’il existe plusieurs façons de voir un problème.

La troisième méthode ou plutôt réflexion était d’augmenter la qualité du temps que je me consacrait. En effet, trop souvent le temps que j’avais disponible disparaissait sur Instagram, Facebook and co. Du coup, quand je regardais en arrière, un grand sentiment de perte de temps m’envahissait et augmentait mon mal-être. Vu que je ne me sentais pas bien, les personnes autour de moi en pâtissaient aussi. Ce n’était pas leur rendre service que de rester dans cet état. Je me suis mise alors à chercher une activité que je ferais essentiellement pour moi. Une activité reposante et qui me permettrait de passer un bon moment. Certain choisissent le sport (à raison) moi j’ai choisis la poterie. Je pense que l’idée de retourner chez moi avec quelque chose que j’avais créé de mes mains était essentielle et je savais que ça boosterait ma confiance en moi. Le côté positif c’est que ça m’a également apporté beaucoup de bien-être en effet le côté zen du toucher de la terre est vraiment très déroutant au début. A la fin de chaque cours, je suis aussi reposée que si j’avais été nager. Ce qui n’est pas négligeable.

Les autres choses que j’ai mises en place sont moins significatives, j’ai simplement lu énormément de bouquins qui permettent de comprendre nos relations aux choses, à l’argent etc. qui font que nous sommes ou pas satisfait de ce que nous entreprenons.

Si je résume les pas que j’ai suivi pour diminuer la sensation de stress et mal-être:

  1. Analyser pourquoi je me sens mal?
  2. Chercher une manière de s’organiser qui nous convient et qui permette de clarifier ce que nous avons en tête. Pour moi: Bullet journal.
  3. Réfléchir sur soi-même en essayant de voir les choses autrement. Pour moi: Le tarot
  4. Se consacrer du temps de qualité, consacrer du temps au choses qui nous font du bien.
  5. Se documenter avec des livres « feel good »

Je ne peux pas dire que aujourd’hui tout est parfait, mais en tout cas, je vais beaucoup mieux! Je pense que c’est également le fait de prendre action qui a été bénéfique dans mon cas. Être actrice de sa vie plutôt que la subir est la vraie clef du succès. Peu importe comment on le devient au final…

Et vous? Quelles sont vos actions pour vous sentir mieux?

Un commentaire sur « Comment j’ai évité le Burn-Out »

  1. J’ai lu ton texte avec grande attention. Tu t’en es rendue compte au bon moment, c’est primordial pour ne pas « tomber ». En effet, un plein burn out laisse des traces et je pense sincèrement qu’il ne disparaît jamais. Je parle surtout de mon expérience car j’en ai fait les frais il y a qqs années : ma vie était mon travail, je ne faisais que ça (jour et nuit), je n’avais pas de vie personnelle et je prenais d’énormes Responsabilités qu’on ne m’accordait pas « officiellement » (pas de titre de job, pas de rémunération supplémentaire et surtout pas de reconnaissance car « personne n’est irremplaçable », me disait-on). Aussi bien qu’un jour, mon corps a lâché et je suis tombée malade (rien de grave mais plutôt qqch de très contraignant) : mon mental vs mon corps qui lâchait. Inconsciemment, j’étais dedans et je ne m’en suis rendre compte que par après. Je pense qu’aujourd’hui, j’ai perdu ma flamme d’antan… Bisous ma jolie Kath et continue de t’écouter si bien ! 😘

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s