Copenhagen

J’ai toujours eu une fascination pour les pays scandinaves. J’ai du mal à expliquer d’où ça vient. Les 15 ans passés à travailler pour une entreprise Suédoise doivent probablement y être pour quelque chose. Pourtant, j’ai mis longtemps avant de me décider à y mettre les pieds. C’est  maintenant chose faite. Il était temps! Nous avons dans un premier temps opté pour la capitale danoise: København.  Une histoire de conférence pour l’amoureux et l’offre Ryanair nous ont finalement décidés.

Nous voilà donc partis pour Copenhague. Un match de rugby important nous a empêché de trouver un hôtel convenable, nous avons donc loué un petit appartement à 15 min à pied du centre ville. Et comme souvent, Julien a fait une bonne pioche. La situation était très stratégique, non loin de rien.

Processed with VSCO with f2 preset

Le soir de mon arrivée a été court, ma fatigue a eu raison de moi. Le lendemain matin, après un réveil aux aurores (oui la chambre n’avait pas de rideaux et le soleil se lève à 4H30) nous avons cherché un endroit où « bruncher ». Nous n’avons pas encore été déçus du guide touristique « The 500 hidden secrets » que je recommande vivement. Á chaque nouvelle ville visitée nous fonçons l’acheter! Donc après avoir trouvé notre endroit idéal, nous avons loué 2 vélos (le mien s’appelait Alonzo!) à l’aide de l’application Donkey Republic qui te permet de trouver des vélos à proximité et te donne la possibilité de les louer plusieurs jours d’affilée. Après, Copenhague regorge de magasins qui louent des vélos.

3 jours de vélos pour moi, c’était le challenge du séjour! Après quelques appréhensions, je me suis finalement sentie très à l’aise tellement les routes sont accueillantes. En effet, on dénombre pas moins de 350km de pistes cyclable dans la capitale, ce qui est énorme.

Avec nos super vélos, nous avons roulé jusqu’au Café Høegs (vegan friendly) pour un délicieux déjeuné/brunch. Les scandinaves sont adeptes de la cuisine healthy, ce que j’ignorai. J’avais ce vieux stéréotype en tête des plats en sauces quand on va vers le nord. J’étais dans le faux! Leur proposition était fraîche, variée et savoureuse. Mon citytrip commençait bien!

 

Nous avons pas mal roulé pour visiter. Je ne vais pas entrer dans les détails de tout ce que nous avons vus, de chouettes photos valent souvent mieux qu’un long discours.

Dans le centre, nous avons été jusqu’à Cinnober, une chouette librairie/ papeterie avec une intéressante sélection de bouquins. Là-bas, J’ai craqué pour le bouquin « Wabi-Sabi pour artistes, designers, poets & philosophers » que je cherchais depuis un moment déjà.

 

Ensuite une petite pause pour manger un bout. Toujours armé de notre guide, nous avons été dans un halle. Là-bas, la typique smorrebrod une espèce de tartine garnie de toutes sortes de choses, mais essentiellement des crustacés et poissons, prônait dans les étalages. Tout avoir l’air succulent! L’entièreté de la Halle était divisée comme un marché couvert, il y avait donc aussi de magnifique fleuristes qui composaient des bouquets champêtres en direct .

 

Ce qui m’a le plus surpris à Copenhague, c’est que tout ressemblait aux photos dans mes magazines préférés. Les danois ont un gout sûr et le moindre stand à très belle allure. Comme dans cette brocante de rue, où chaque petit objet était mis en valeur.  Cela peut s’expliquer par le fait qu’ils ont déjà une manière de consommer qui est beaucoup plus réfléchie. De fait les objets achetés et donc revendu sont toujours de qualité et avec une histoire.

 

Notre après-midi shopping à peu près finie, nous avons roulé pour aller voir un hôtel récemment restauré à l’origine dessiné par Arne Jacobsen, célèbre architecte danois. La photo ne lui rend pas justice, nous n’avons pas pu visiter plus le bar…

Le soir tout ces tour à vélos m’ont affamée. Nous avons opté pour un petit restaurant tenu par un ancien cuisinier du Noma.

Radio est un restaurant simple mais efficace. La cuisine y est raffinée mais pas prétentieuse. Tout y était délicieux. J’ai opté pour l’accompagnement du menu par des jus et chaque breuvage était une vraie découverte. Des mélanges surprenants qui s’accordaient parfaitement avec les plats.

 

Deuxième jour à Copenhague et je n’ai plus du tout envie de revenir. Une sensation étrange, comme ci tout me correspondait. Les habitants ont en fait le mode de vie que je voudrais avoir. En Belgique, tout à l’air très compliqué à réaliser. Changer tout un mode de consommation quand on est pas encore vraiment encouragé par la société peut sembler très difficile. Et ici, tout semble simple: Se déplacer en enfourchant son vélo, vivre doucement. Les magasins de fripes et de « brocantes » sont partout et offrent un choix pratiquement aussi large qu’un magasin emplis de nouveautés. Tout ceci me fait pas mal réfléchir.

 

Mais revenons à ma visite. Notre activité principale était de rouler à vélo oui, mais aussi de manger (comme vous pu le constater). Et là, nous n’avons pas du tout été déçus. Les brunchs étaient parfait. Wulff & konstali se trouve un peu plus en extérieur du centre ville. Vu que nous étions armés de nos vélos, ça ne nous a pas fait peur de rouler un peu plus, le temps était avec nous. Nous avons pu choisir des petits plats à combiner comme nous le souhaitions.

 

J’en ai profité également pour aller visiter un atelier de céramique que je suis sur instagram et que j’adore. J’ai découvert la marque « Arhoj » dans un magasin Hay à Anvers. Depuis je suis leur incroyable évolution. Aller voir leur studio/magasin était super excitant. Je vous laisse découvrir leur superbes réalisations. L’amoureux lui, rêvait d’un nouveau sac de travail que nous avons trouvé dans le centre: chez Qwstion store. Cette marque Suisse que je ne connaissais offre une belle sélection de sacs à dos de qualité. Et le magasin vaut également le détour. Nous avons continué notre balade en ville à la découverte de magasins.

 

 

Enfin, notre dernière halte gastronomique était un restaurant végétarien « plads’n« . Nous n’avions pas l’idée d’aller là au départ. nous marchions au hasard et nous avons décidé d’entrer. Parfois c’est bien aussi de se laisser porter par l’instinct. Et nous avons bien fait! Tout était vraiment très bon.

 

Le lendemain, jour du départ, nous avons eu juste assez de temps pour aller visiter le musée Louisiana à l’extérieur de la ville ainsi que d’aller un peu à la mer. Ce séjour de 3 jours à été plus que complet.

Alors ça vous donne envie?

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s